Les Maîtres-verriers

Uzureau de Nantes

 

Ateliers Uzureaux

 

 

AccueilSortiesInfo sorties NantesInsolite : Nantes : des trésors méconnus rue d'Erlon
photo au 9, rue d'erlon, on aperçoit ces magnifiques vitraux1

Au 9, rue d'Erlon, on aperçoit ces magnifiques vitraux

 

 

 

Au n° 9, rue d’Erlon, il reste des vitraux du maître-verrier Henri Uzureau. Il ne sont pas classés au « petit patrimoine » et le mériterait. Six vitraux de l’artiste nantais, peintre verrier Henri Uzureau font partie d’une maison située au 9, rue d’Erlon, non loin de l’ancien palais de justice de Nantes. Normal, le maître Verrier né à Nantes en 1872 (et mort en 1939) y avait son atelier. En 1904, Henri Uzureau décroche une médaille de vermeil à l’exposition internationale de Nantes avec un vitrail profane dit « art nouveau » ou « modern style 1900 ». Et c’est en 1907 qu’il installe son nouvel atelier au 9 de la rue D’Erlon. Ses descendant y vivront jusqu’en 1964.
On lui doit notamment les vitraux de deux églises nantaises disparues, l’église de la Madeleine sur l’île de Nantes et ceux du temple protestant qui se situait place de l’Edit de Nantes. Il a hélas été détruit par les bombardements. En revanche, on peut toujours admirer ceux de l’église de Quilly en Loire-Atlantique, réalisés en 1923.. Il s’agit de vitraux dit patriotiques car ils rendent hommage  à deux prêtres de la paroisse tués durant la première guerre mondiale.  Quant à ceux de la rue d’Erlon, visibles au dessus d’un magasin de chaussures, ils ne demandent qu’à être classés au même titre que les vieilles pompes à eau de Nantes.

 

Maison Meuret de Nantes

 

 

signature au bas du vitrail , St Lumine de CoutaisP1100507

  pour voir les vitraux de l'église de St Lumine, cliquer sur la photo

 

Note sur le Maitre-Verrier :A. MEURET

 

 Antoine MEURET peintre et verrier ( 1817- 1896 )

En 1874, il fonde avec son ami Félix Lemoine son atelier, rue Ogée à Nantes. L'atelier est important puisqu'on y compte 32 employés et apprentis. Les vitraux sont alors signés A.Meuret et F.Lemoine ( A.M. et F.L).

Félix Lemoine se retire dans les années 1880-1882. La signature devient "Maison A.Meuret, peintre verrier à Nantes".

Comme le précise la semaine religieuse du 24 octobre 1896, après son décès, A.Meuret " dessinait lui-même toutes les compositions qui sortaient de son atelier et il dessinait en maître ."

Les vitraux peuvent être classés en 3 catégories, bien représentées à Paulx :

1.- Représentation d'un Saint : le personnage est debout, en pied, assez figé, avec ses attributs : clés pour St Pierre, le lys pour St Joseph, l'épée pour St Paul, etc...Le personnage est souvent figuré dans une fenêtre d'église ou de cathédrale.

2.- Représentation d'une scène, exemple les vitraux du choeur de St Léobin, avec plusieurs personnages et en fond, un paysage : c'est beaucoup plus vivant et le peintre s'exprime mieux.

3.- Les grisailles : figures géométriques colorées et serties dans le plomb, avec toute une palette de couleurs différentes d'un vitrail à l'autre, soulignées de traits rouges parfois ou de cabochons pour bien faire ressortir les couleurs. Le tout entouré d'une guirlande multicolore. A Paulx, les vitraux du transept. 

On retrouve le travail de Meuret dans beaucoup d'églises du Sud-Loire et dans tout le diocèse et la ville de Nantes et même dans des églises des départements voisins. A la Bénate , dans chaque transept on retrouve un vitrail de Meuret : La mort de St Joseph et le don du chapelet à St Dominique ( année 1880 ).

 

Cette note s'est beaucoup inspirée de l'article de Thérèse Bost "Antoine Meuret" . Bulletin des Historien du Pays de Retz .N°25

L'ensemble des vitraux de l'église de Saint Lumine est l'oeuvre de la Maison Meuret ainsi que les deux vitraux anciens de l'église de la Bénate

 

Jean Clamens

 

Dans l'église de St EtienneDsc00898

 

On retrouve ses oeuvres dans l'église de St Etienne de Corcoué et dans celle de la Limouzinière avec ceux de Bordereau.

 

voir le site : http://www.angers.fr/de-projets-en-projets/decouvrir-angers/histoire-d-angers/chroniques-historiques/souvenirs-de-maitres-verriers/index.html

Yves Deshaies

 

 

 

Dans l'église de La BenateDsc01024

 cliquer sur la signature pour voir ses oeuvres dans l'église de La Bénate

 

Yves DEHAIS Ancien Président A.C

Yves DEHAIS -  Disparition d'un Artiste Nantais le 22 mars 2013

Le Maître Verrier Yves DEHAIS né le 28 septembre 1924 à Nantes

Elève au collège des enfants Nantais,

Yves DEHAIS poursuit ses études à l'école des Beaux-Arts de Nantes,

pendant de nombreuses années, complétées d'une formation à la technique

du vitrail (Atelier Le Bihan à Quimper)

 

En 1948, Yves DEHAIS à ouvert son propre atelier au 44, rue de la Bastille à Nantes

avec l'aide d'un compagnon du devoir.

Il élabore de nombreux vitraux d'églises pour le Diocèse de Nantes et au-de là du

Département, ainsi pour des maisons particulières.

 

En 1986, lors de sa RETRAITE, il créa l'Association ART & CULTURE

dont il fût le Président jusqu'en 2008

Des témoignages récents d'Anciens adhérents soulignent l'apport artistique,

culturel et relationnel à Nantes qui maintenant perdure avec

Véronique Jubeau-Blanc nouvelle présidente.

 

site :http://art-et-culture-de-nantes.asso-web.com/81+yves-dehais-ancien-president-a-c.html 

 

Maitre-verrier : Claudius Lavergne

 

A l'église paroissiale de St Philbert, Il a vitré toutes les fenêtres du Choeur et les deux rosaces des transepts .

Il crée un atelier de peinture sur verre au 74 rue d'Assas à Paris d'où sortirent de nombreux vitraux. Cet atelier continuera avec ses deux fils Georges Claudius et Noël puis avec le fils du premier nommé André. Il fut également jusqu'à sa mort, président du syndicat de la corporation des maîtres-verriers de France et critique d'art pour le journal l'Univers. Outre quelques verrières pour l'église saint-Merri et l'église saint Augustin, il devait en outre faire des verrières pour Notre Dame des Grâces de Honfleur.

Il a travaillé avec Ingres puis avec les ateliers Lorin de Chartres ( voir Legé)

 

Se reporter au site :http://fr.wikipedia.org/wiki/Claudius_Lavergne  Telechargement 1

atelier Jean-Jacques Gruber

 

 

Les signatures a

 

 

Les 22 vitraux de la nef de l'église de St Philbert de grand lieu sont de J.J. Gruber.

 GRUBER, ,Jean Jacques, né en 1904, le 1er janvier, fils de Jacques et frère du peintre Françis. Etudes littéraires qui lui permettent de se consacrer à des travaux d’histoire du haut Moyen Age avec F.Lot, et d’histoire de l’art sous la direction d’Henri Focillon dont il devient un des assistants.En 1925, seconde son père dans l’atelier parisien de la villa d’Alésia.Les verrières de la cathédrale de Verdun seront ses premières créations. En 1936, suite au dècès de son père, prend l’atelier familial….

Les ateliers Lorin de Chartres

 

 

P1090279

Pour mieux comprendre le magnifique ensemble des vitraux de l'église de Legé .

voir le site :http://egliseassomptionlege.e-monsite.com/pages/les-ateliers-lorin.html

et aussi :http://www.visiter-chartres.fr/fr/l-atelier-lorin,64.html

Ateliers Bordereau, Clamens, Desjardins de Angers

 

 

 

 

P1100669a

  • DATE DE CRÉATION :01/01/1846
  • EFFECTIF :6 à 10 personnes
  • HISTORIQUE :1846 : Charles Thierry fonde son atelier de vitraux à Angers. Il fait appel à Louis Truffier (grand-père de Charles Bordereau) contremaître chez Dibon à Paris avec qui il s'associe. On retrouve néanmoins le premier vitrail que l'on connaît de Charles Thierry dans le chevet de l'église de Mazé, daté de 1825.
  • 1934 : Après la succession de Charles Thierry puis des maîtres verriers angevins renommés (Merklen, Meignen, Clamens, Desjardins, Ch. Bordereau) qui ont assuré la tradition et la continuité de l'atelier, Maurice Bordereau prend la destinée de la maison familiale installée à l'époque au 1 bd du Roi René à Angers.
    1964 : Michel ROLLO prend la direction de l'atelier en succédant à Maurice Bordereau et Paul Barthe. Cette année-là, l'entreprise déménage rue Saint-Aignan (face au Château d'Angers).
    1972 : Création de la SARL des anciens ateliers Barthe Bordereau. Gérant : Michel ROLLO
    1981 : L'évolution de l'entreprise demande des installations plus adaptées, c'est l'aménagement des locaux au 20 rue Florent Cornilleau.
    1998 : Reprise de Barthe Bordereau par Philippe ROLLO qui succède à son père.

voir site : http://www.annuaire-metiersdart.com/4-39786-Fiche-detaillee.php?id=4101

Raphael Lardeux 1890-1953

 

Dans la nef de St Jean de Corcoué, tous les vitraux modernes sont de Raphael Lardeux .

Huit vitraux modernes sont dus à Raphaël Lardeux (1890-1953), maître-verrier neuvillois (62) dont l'atelier se trouvait rue du Cherche-Midi à Paris et qui a notamment participé à l'exposition des Arts décoratifs de  1925.

http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=53042_6

 

Pour voir les vitraux de l'église st Jean cliquer sur l'image suivanteDsc00995 1

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site